Philitt n°5, consacré à la barbarie, est disponible sur Krisis Diffusion


Philitt n°5


Philitt n°5

Recension : Je suis barbare
Philitt numéro 5, septembre 2017.
9 euros port toutes destinations compris.

Au sommaire :
- un entretien avec Gabriel Martinez-Gros sur Ibn Khaldûn
- un entretien avec Bruno Dumézil
  sur la représentation de la barbarie
- des articles d'invités : Alexandre de Vitry, Thibault Isabel,
  ainsi qu'Yves Lepesqueur
- une fiction de Solange Bied-Charreton
- un court texte de la philosophe Simone Weil
- les illustrations d'Ambroise George



Philitt n°5Et du côté de la rédaction :

- "Michel Henry, la vie contre la barbarie de Galilée", Matthieu Giroux
- "Julien Gracq : la barbarie vivifiante", Fârès Gillon
- "Sacrifice et renouveau de la civilisation", Fârès Gillon
- "Claude Levi-Strauss : diversité partout, différence nulle part",    Olivier Maillart
- "Conan ou la naturalité de la barbarie", Cédric Monget
- "De la barbarie nazie", Valentin Fontan-Moret
- "La barbarie puritaine", Jérémy-Marie Pichon
- "Civilisation et barbarie dans l'eurasisme russe",
   Adlene Mohammedi
- "Montaigne : le cannibale, barbare ou modèle ?", Adrien Boniteau
- "A qui parlent les barbares", Alexis Bétemps







Lire aussi :Alain de Benoist
Entretiens accordés à Philitt
Lire aussi :Thibault Isabel
Entretiens accordés à Philitt





Le paradoxe de la civilisation. Comment cultiver l'harmonie                                              dans un monde naturellement chaotique et violent ? Thibault Isabel

Posts les plus consultés de ce blog

La crise française, Pierre Manent

Les origines de la modernité, Rémi Brague

Le socialisme est-il mort ?, Denis Collin

"On ne peut être citoyen que d’une entité politique et le monde n’en est pas une", Alain de Benoist

«Les théories du genre signent la mort du sexe», Thibault Isabel

La financiarisation de l’art contemporain, Jean-Louis Harouel

Dieux et héros des anciens Grecs (1/2)

La démocratie directe : un chantier politique urgent, Frédéric Dufoing

«Le fédéralisme est le seul système qui concilie la nécessaire unité de décision à la tête avec le respect de la diversité à la base», Alain de Benoist