«La poésie était le moteur des anciennes religions, bien plus que le dogme», Thibault Isabel

Eléments 167 Thibault Isabel


Citation : «L'essence du paganisme réside dans l'émerveillement rituel face à la sacralité du monde plutôt que dans une foi surnaturelle quelconque. [...] L'amour des animaux et des fleurs émane spontanément du paganisme, ou de toutes les approches spirituelles qui s'en inspirent. Est païen celui qui adore le monde immanent plutôt qu'un Dieu transcendant. Notre environnement ne nous est pas donné en pâture. Nous n'en sommes pas “comme maîtres et possesseurs”, selon la célèbre formule de Descartes. Aux mirages de l'idéal, les sages recommandent de préférer le pragmatisme d'un amour tourné vers la matière, pour la réenchanter grâce à un enthousiasme dionysiaque. La poésie était le moteur des anciennes religions, bien plus que le dogme.»

Source : "Pour un réenchantement païen du monde", article paru dans Eléments n°167

Pour approfondir la réflexion :

Sanctus Januarius

Posts les plus consultés de ce blog

La crise française, Pierre Manent

Les origines de la modernité, Rémi Brague

Le socialisme est-il mort ?, Denis Collin

"On ne peut être citoyen que d’une entité politique et le monde n’en est pas une", Alain de Benoist

«Les théories du genre signent la mort du sexe», Thibault Isabel

La financiarisation de l’art contemporain, Jean-Louis Harouel

Dieux et héros des anciens Grecs (1/2)

La démocratie directe : un chantier politique urgent, Frédéric Dufoing

«Le fédéralisme est le seul système qui concilie la nécessaire unité de décision à la tête avec le respect de la diversité à la base», Alain de Benoist